Frais inhérents à ma pratique quotidienne du vélo de septembre 2004 à septembre 2005 = environ 2500 Km

Achat du vélo et accessoires :

- Vélo Thompson Comfort : 500€ tout rond (en soldes ;-) )

- Petit matériel d’équipement genre clés, allens, pince, tournevis compact et cuillers : 25 €
- 1 Casque de chez Carrefour : 17€
- 1 sac et 1 sacoche : 15 et 17 € (Liddle, Hema ->j’vous le conseille)
- 1 vareuse fluo de chez Colruyt : 4.5 €
- 1 compteur pour justifier mes Km remboursés : 18 €
- 1 ensemble imperméable de chez Zeeman : 12 €
- 1 cadenas Abus ultra-balèze 59€

- Sous-Total accessoires : 167.5 €

- Total 667.5 €

Entretien :

Moins d’argent, plus de temps !

- 1 chambre à air : 3€ 50
- 1 paquet de rustines : 4€
- 2 paires de patins de freins : 4€
- 3 visites à l’atelier vélo de la rue Voot pour les révisions courantes : 18€ (the bon plan :-) )
- 1 entretien complet chez mon vélociste : 35€
- 2 bombes de bonne graisse fine à vaporiser : 16€
- 1 petit seau, 2 brosses synthétiques pour le nettoyage : 10 €
- Acétone pour les passages de patins, les roues, les taches : 5€
- 3 nettoyages au car-wash :-[ : 6€ (la honte)
- Total 101.50 €

Gains dûs au remboursement de mon employeur :

- 30€ les trois premiers mois (temps plein)
- 25€ les 9 suivants (4/5e temps)
- Total : 315 €

Voilà, sauf trou de mémoire je crois pas que ça m’aie coûté beaucoup plus cher.

Petits calculs sympas :

(automobilistes, lisez ceci !)

Vélo et accessoires amortis en : 667.5 / 315 = 2 ans, un mois en 15 jours
(cool, dans un an, le nouveau vélo :-D ) (mon vélo, de bonne qualité, pourrait me transporter 15 ans sans problème. Mais comme je suis un peu "Rony", eh bin j’en rachèterai un tout neuf !)

Part de l’entretien dans les remboursements : 32%
(je rappelle qu’une voiture est remboursée très faiblement, vis-à vis de son coût, par l’employeur)
(et heureusement d’ailleurs, bien que selon mon opinion, ce remboursement devrait être rendu illégal)
(il est aussi incompréhensible que notre moyen de transport non polluant ne bénéficie pas d’un remboursement indexé, contrairement à celui des non-durables automobiles)

Gain net par an : 213.50 € / par mois : 17.80€
(sans compter les gains réels en frais de santé, en stress, et surtout en temps libre gagné)

Je calcule que je gagne 1h/j. par rapport aux TeC, 30 min./j. par rapport à une voiture.
Calcul par an :
- /tram : 1h*(224j/an*4/5) = 179.2 h soit 7 jours et demi pleins de ma propre vie !
- /auto : 30 min*(224*4/5) = 89.6 h soit 3.7 jours de ma propre vie !

NB1 : Pour la voiture qui coûte beaucoup, beaucoup plus cher, j’aurais passé plus de (10.000/1250=) 8 mois d’équivalent travail à la payer, soit 242 jours ! en divisant par trois (amortissement souhaité d’un voiture selon les concessionnaires) cela m’aura donc fait perdre 80+3.7 jours de ma vie en un an ! (donc bien plus qu’en TeC)

NB2 : Il s’agit dans mon cas d’un 4/5e temps (qualité de vie...), comptez 20% de plus pour un travailleur à temps plein. Comptez beaucoup plus pour une voiture dépassant le prix de base que j’ai compté, soit 10.000 euros.

NB3 : je ne parcours que 10.4 Km par jour pour le boulot, imaginez la perte d’un automobiliste qui fait 120 Km par jour en voiture, au lieu de combiner train + vélo.

Où sont mes clés de contact ? Ils ont saisi ma tire ?!

Solutions politiques :

- Favoriser les cyclistes quotidiens en revalorisant régulièrement l’indemnité vélo. Pousser les institutions, les entreprises et les commerces à investir dans les facilités d’accès et l’infrastructure publique.

- Supprimer le remboursement des frais de déplacement individuels automobiles, permettre et encourager ceux des co-voituriers. Gains gigantesques pour les entreprises et le fisc !

- Rembourser à 100% les abonnements de TeC

- interdire l’usufruit personnel des "voitures de société" qui comme leur nom l’indique, devraient être stationnées dans les dites sociétés qui les possèdent, sauf pour mission spéciale et justifiée.

J’arrête là mon laïus pour aujourd’hui. Il est libre de droit, vous êtes donc libres de l’utiliser, de le diffuser, de l’adresser à vos responsables d’entreprise et à vos représentants politiques.

Mais surtout, faites comprendre à vos amis comme l’utilisation de l’auto personelle représente le vol pur et simple de nos vies !