Range-vélo
Wanted !

A l’instar du groupe d’action homonyme DRP, je souligne notre droit à obtenir un parking décent pour nos vélos, monocycles et trottinettes aux abords de notre lieux de travail, de la piscine, du flat d’une éventuelle maîtresse ou encore du bureau de chômage !

Un parreterre-crottoir dans lequel nous pouvons essayer d’arrimer notre bécane à un pauvre arbrissaut entuteuré n’est pas suffisant ! Spécialement quand l’accès y est limité à cause des pares-chocs collés-serrés des véhicules monopolisant les espaces de stationnement.

Notre droit de parquer s’arrête également à la libre circulation des piétons et personnes à mobilité réduite circulant sur les trottoirs, on sait combien une roue de vélo est couverte de graisse déposée issue de la combustions d’hydrocarbures (cherchez les responsables).

A ces fins, nous demandons :
- que tous les parkings auto soient scrupuleusement respectés par leurs usagers.
- qu’une infime minorité (au moins) d’entre-eux soient consacrés aux parkings 2 roues, avec quelques barres de fixations pour les vélos et des emplacements moto ; cela afin de ne pas empiéter sur l’espace de vie et de sécurité de nos amis piétons.
- que lesdits parkings, dans leur variante publique, soient placés prioritairement par rapport aux services collectifs, en terme de proximité,juste après les places de stationnements pour handicapés.
- que ces emplacements soient sécures et sous contrôle social, mais aussi des forces de l’ordre.

DRP-CQQ